Netflix Gabon : Prix, Abonnement, Inscription | ifactory®

Image
Malgré le succès indéniable de Netflix, Il est encore difficile de s'abonner au service de streaming en Afrique. Grâce à cet article, saurez tout sur Netflix ! Comment s'abonner, comment payer Netflix au Gabon et dans toute l'Afrique. Avec plus de 158 millions d'abonnés dans le monde, et de plus en plus en Afrique, à la fin du troisième trimestre 2019, Netflix est de loin le n°1 des services de VOD par abonnement illimité.De plus, la plateforme de vidéo en streaming ne cesse d’étoffer un catalogue toujours plus riche de séries télévisées et de films à la demande.  Mais alors, comment fonctionne la VOD de Netflix ? Quels sont les contenus de divertissement proposés sur la plateforme ? Comment choisir une formule d'abonnement ? Quid de Netflix en Afrique notamment Netflix Gabon  ? Pour vous aider à répondre à ces questions, ifactory ® magazine vous dit tout sur la plateforme Netflix.   I)                   Qu'est-ce que la plateforme Netflix ? Netflix est une

Le Streaming dans l'industrie du divertissement en 2021

 

Le streaming vainqueur des  grandes tendances de l'industrie des media et du divertissement pour 2021 ? 

Qui avez-vous vu le plus pendant cette pandémie : vos amis ou votre service de streaming préféré ?

La réponse est presque certainement la seconde. Il n'y avait pas grand-chose d'autre à faire que de dévorer chaque nouvelle goutte de média et de divertissement qui se présentait à nous.


Nouvelles séries, films préférés, vieux concerts :

Tout ce que vous voulez, nous l'avons consommé en 2020. Et tout cela s'est traduit par de grosses affaires. La taille du marché mondial du streaming vidéo a été estimée à 50,11 milliards de dollars US en 2020 et devrait atteindre 59,14 milliards de dollars US en 2021 - une croissance considérable sans doute soutenue par le temps que nous passons à la maison.

Cette tendance se confirme aussi en Afrique puisque le continent enregistre de plus en plus d'abonnés aux services de streaming tels que Netflix grâce, à des fournisseurs indépendants qui ont su faciliter l'accès à ce genre de services parmi lesquels nous pouvons citer ifactory®.

Après une année aussi importante, que va faire l'industrie des médias et du divertissement ? Voici quelques tendances auxquelles il faut s'attendre.

 

Tendance n° 1 : réimaginer le divertissement en direct.


Pour les amateurs de spectacles vivants, 2020 a été la pire année jamais enregistrée. Des festivals ont été annulés, des tournées de retrouvailles ont été annulées et des millions de sièges de stade à travers le monde ont pris la poussière.

Ces événements ne constituent pas seulement une partie de notre vie sociale, ils peuvent aussi générer de grosses affaires. Les spectacles vivants rapportent des millions de dollars, non seulement aux entreprises qui les organisent, mais aussi aux économies locales. En 2020, Sundance a rapporté environ 150 millions de dollars à Park City. Tandis que les festivals de musique comme Coachella et Stagecoach ont généré plus de 700 millions de dollars il y a seulement quelques années.

Cet argent n'apparaît pas tout seul. Il faut que les gens soient présents dans ces lieux pour que les communautés en retirent des bénéfices. L'annulation de SXSW, par exemple, a entraîné une baisse des revenus touristiques de la ville d'Austin estimée à 350 millions de dollars.


 

Tout cela pour dire que les événements en personne devraient connaître un retour en force en 2021. Les humains ont soif d'expériences physiques et partagées, et l'industrie du divertissement est prête à faire le travail nécessaire pour que cela se produise.

Pour beaucoup de gens, 2020 a été un dur rappel à l'ordre quant à l'importance des expériences partagées. Pour d'autres, un niveau d'accessibilité a été atteint comme un sous-produit de notre verrouillage. La pandémie a ouvert la voie à la création d'événements accessibles à un public beaucoup plus large et diversifié. Cela pourrait jeter les bases d'une mise à jour des formats traditionnels qui se fait attendre depuis longtemps.

 

Tendance n° 2 : les services d'abonnement doivent mettre davantage l'accent sur le service à la clientèle.

Le rapport Brandwatch 2021 sur l'expérience client a révélé que les conversations sur les abonnements de divertissement ont tendance à être plus négatives que positives. De nombreuses personnes se plaignent du prix des abonnements, surtout lorsqu'il y a tant d'offres.

Dans ce monde, les marques de divertissement sont confrontées à une concurrence accrue et devront se battre pour montrer pourquoi leur abonnement en vaut la peine. La bonne nouvelle est que les contenus de qualité seront amplifiés par les consommateurs. Si la qualité est au rendez-vous, elle sera célébrée en ligne.

Il sera intéressant de voir quelles plates-formes résisteront à la tempête dans cinq ans. Pour y parvenir, elles auront besoin d'un contenu de qualité, de prix modestes et de nouveaux créateurs de contenu dans leurs rangs.

Si vous voulez profiter des services Streaming Netflix, même en Afrique, préférez des fournisseurs, ifactory, qui ont déjà fait leur preuve.

 
Tendance n° 3 : consolidation accrue du streaming.

Il est stupéfiant de constater à quel point le secteur dustreaming est saturé par rapport à il y a seulement cinq ans. Dans sa 14e étude annuelle sur le streaming, Leichtman Research Group a constaté, à partir d'un échantillon de 1 990 ménages, que 78 % d'entre eux ont un abonnement à un service de streaming de premier plan, contre 52 % en 2015.

La pandémie de Covid-19 a accéléré la volonté des consommateurs d'expérimenter leurs options de divertissement. Les lignes dures qui existaient auparavant entre le contenu et les canaux de distribution sont de plus en plus floues.

 

Afin de rester agiles, de nombreuses entreprises de divertissement ont formé des alliances, et celles qui ne l'ont pas fait risquent de prendre du retard. La consolidation des plateformes implique également l'acquisition de contenus supplémentaires, ce qui ouvre la voie à une augmentation du prix de l'abonnement mensuel. Cela pourrait également permettre aux consommateurs de faire des économies - après tout, un seul abonnement coûteux reste probablement moins cher que deux abonnements standard distincts.


Enfin, pour vous remercier d'avoir pris le temps de lire cet article une jolie surprise vous attend : 

Vous pouvez trouver une large gamme d'abonnement aux services de divertissement en ligne sur ifactory.africa , et avec le code IFAC1000, l'équipe ifactory® vous offre 1000FCFA pour votre première commande. Profitez en!


 L'équipe ifactory®.

Commentaires

  1. Le confinement à clairement été une aubaine pour l'industrie du divertissement en général, comme dit l'adage le malheur des uns fait le bonheur des autres. Mais étant un abonné Afrique netflix, les contraintes sociales liées à notre environnement en déficit de bancarisation , additionné aux faibles PIB/ hab de nos pays ,laisse les fournisseurs de ces divertissements une tache difficile à résoudre, du moins en lisant un autre article sur le sujet, qui faisait remarquer que net flix se penchait sur le problème , et l'une des solutions envisageables étaient de liées le paiement et le visionnage d'un contenue de manière individuelle et via le système de prepayement de crédit des maisons de téléphonie mobile présente sur le terrain africain, mais cela laisse donc un terrain presque vierge pour le moment sur ce marché , c'est d'ailleurs par un des nouveaux venus Ifactory que j'ai pu pour ma part acquérir mon abonnement netflix, offrant un paiement par airtel money, j'aurais pas pus le faire sans, puisque n'ayant pas de carte bancaire.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Netflix Gabon : Prix, Abonnement, Inscription | ifactory®

Les 5 grandes tendances dans le domaine du jeu numérique en 2021